Concours "Le printemps des poètes"
Article mis en ligne le 4 juin 2012 par Marie Didelot
Imprimer l'article logo imprimer

Vous avez été nombreux, lycéens comme collégiens à nous soumettre vos poèmes, et plus encore à donner votre avis sur ces écrits.

En définitive, la gagnante de ce concours est PENEL Mathilde avec une très grande majorité des voix.

Tous les participants ont néanmoins été récompensés.

Avec sa permission de Mathilde, nous retranscrivons ici sa composition, de façon à toucher un plus large public.

  • A toi mon amour Damien

05 Janvier 2012, date que je détesterai à jamais.

T’étais dans ta dix septième année

Et tu es parti sous mon nez

Nos cœurs sont liés à jamais

Ca, je te le promets

Pourquoi devons nous être séparés ?

Comment vais-je pouvoir le supporter et l’accepter ?

Il y a un vide en moi.

J’ai pas pu faire le choix,

La mort t’a emporté si vite...

A peine un souffle et c’était fini...

Malgré la distance, je sens ta présence dans ce silence

Tu n’es pas si éloigné que ça de moi

Je te sens à l’intérieur, crois-moi...

On était si fous l’un de l’autre

Et ça ne sera jamais un autre.

Maintenant, tout est fini.

On me dit : "souris à la Vie",

Mais je n’y arrive pas,

Car c’est encore toi.

Un p’tit bout d’chou s’est envolé...

En quelques secondes, tout a basculé

Tous les souvenirs se sont bousculés

Une douleur a transpercé mon cœur, et ça à jamais.

Tout s’est effondré en cette soirée.

Les larmes coulaient

Mon sourire s’est perdu

Car sans toi, je ne m’en sors plus

J’aimerais pouvoir me dire que ce n’était qu’un cauchemar

Que tu reviendras ce soir

Et que je vais me réveiller à tes côtés.

Mais malheureusement, c’est bien la réalité :

Tu nous as quittés.

Si j’avais su que c’était la dernière fois que je te voyais

La dernière fois que mes lèvres effleuraient les tiennes,

La dernière fois que tu me disais « je t’aime »,

La dernière fois que j’entendais le son de ta voix,

La dernière fois que tu étais là...

Ça ne se serait pas passé comme ça.

Maintenant, le son de ta voix

Nous suffirait ici bas,

Et on a en nous l’espoir

L’espoir de te revoir

Peut-être un soir.

Ce jour là est arrivé trop tôt, trop vite,

Et depuis, c’est sans toi que j’existe.

Comment accepter ton départ,

Est-ce un coup de hasard ?

Il est trop tard.

S’il me fallait une chose cette année,

C’était de ne pas me sentir abandonnée.

Chaque jour qui passe est une torture,

Vivre la Vie que tu n’as pas eue est un souhait,

Même si c’est un combat de chaque instant

Pour ne pas sombrer pour autant.

Sache que pour moi, mon amour

Envers Toi, ce sera pour toujours.

Tu es parti,

Mais avec Toi, je ne garde que de bons souvenirs dans ma vie.

Même si ma vie continue,

Sans Toi, je suis perdue.

Même si je ne suis plus à tes côtés,

Je le suis par la pensée

Et jamais je ne t’oublierai.

Pourquoi toujours et ne rien oublier ?

Tes photos me consolent sur le chevet.

Il me restera une façon d’aimer,

Vois-tu, caché, notre seul secret dévoilé.

Même si tu n’es plus dans nos bras,

On t’oubliera pas, Barba.

C’est difficile, mon Ange, de devoir renoncer à vivre avec toi,

De ne plus être ce « Toi & Moi ».

Tu représenteras toujours un manque absolu à ma vie,

Et tu seras la raison de mes cris.

Pas de mystères, il n’y a plus rien à faire.

Nos rêves se sont envolés,

Comment faire pour l’accepter ?

Le petit copain parfait que tu étais,

A mes yeux est parti à jamais.

J’ai perdu ce qu’il me fallait :

Un amour exceptionnel que je n’oublierai jamais.

J’ai perdu la joie de vivre, mes idées, mes projets.

Pourquoi je vis ? Je ne sais pas.

Pour qui ? Je le sais : c’est pour toi, ici en bas.

On me dit de passer à autre chose, qu’il faut profiter.

Mais un autre garçon ? Faut pas rêver !

Toi et Moi, on s’était dit pour toujours,

Alors Toi & Moi, on vivra un amour éternel :

Moi sur Terre, Toi dans le Ciel.

Tu avais 17 ans,

Mais tu as retrouvé les anges accidentellement.

Je t’envoie des milliers de baisers.

Repose en Paix, petit bébé.

Merci à tous les poètes en herbe qui ont osé se lancer, et rendez-vous en Mars prochain pour un autre printemps des Poètes...

Marie DIDELOT

Lycée Fénelon - place Fénelon BP407 59407 CAMBRAI - Tel : 0327 727 777 - Fax : 0327 780 542
Site hébergé par l'académie de Lille - Responsable légal : M. Peltier - Webmestre : S. Gentilhomme

puce Contact puce Plan du site puce Espace Rédacteurs puce squelette puce RSS puce
Site réalisé sous SPIP avec le squelette ESCAL-V2
Valid XHTML 1.0 Transitional